Un soutien au quotidien

Les techniciens de l’intervention sociale et familiale effectuent une intervention sociale préventive, éducative et réparatrice visant à favoriser l’autonomie des personnes et leur intégration dans leur environnement et à créer ou restaurer le lien social.

Ils accompagnent et soutiennent les familles, les personnes en difficulté de vie ou en difficulté sociale, les personnes âgées, malades ou handicapées. Ces interventions s’effectuent au domicile, habituel ou de substitution, dans leur environnement proche ou en établissement. Les établissements et services employeurs sont notamment ceux visés par l’article L312-1 du code de l’action sociale et des familles.

Ils élaborent leur intervention avec la personne aidée en collaboration avec l’équipe de travail et leur encadrement en fonction des besoins de la personne ou d’un groupe de personnes ou conformément à un mandat et dans le cadre du projet de service. Le projet d’intervention ainsi élaboré définit et hiérarchise les objectifs de cette intervention, précise les moyens devant être utilisés pour les atteindre. Les techniciens de l’intervention sociale et familiale mettent en œuvre l’intervention et évaluent son déroulement avec la personne aidée, l’encadrement et, le cas échéant les partenaires extérieurs.

Les activités de la vie quotidienne constituent le support privilégié de l’intervention des techniciens de l’intervention sociale et familiale. En appui de ces actes, les techniciens de l’intervention sociale et familiale proposent et transmettent l’ensemble des savoirs nécessaires en vue de leur réalisation par les personnes elles-mêmes.

Les techniciens de l’intervention sociale et familiale ont un rôle d’accompagnement social des usagers vers l’insertion. Ils contribuent au développement de la dynamique familiale et soutiennent tout particulièrement la fonction parentale.

Les techniciens de l’intervention sociale et familiale conduisent des actions individuelles ou collectives dans un cadre pluriprofessionnel et de partenariat.

Les techniciens de l’intervention sociale et familiale sont à leur niveau garants du respect des droits fondamentaux des usagers et se doivent d’adopter une attitude cohérente avec l’éthique de l’intervention sociale et des missions confiées.

Aptitudes

  • Les capacités d’adaptation et d’autonomie
  • Le sens de l’organisation et des responsabilités
  • L’aptitude aux relations
  • Le sens du travail en équipe
  • L’équilibre physique et psychologique

L’exercice professionnel

À ce jour, les principaux employeurs sont les associations d’aide à domicile. En effet, le lieu principal des interventions est le domicile, toutefois celui-ci doit être compris au sens large de lieu habituel de vie, ce qui justifie les interventions également dans les établissements sociaux ou médico-sociaux (foyer de l’enfance, maison parentale, maison d’enfants, Service d’Accompagnement à la Vie Sociale…).

Évolution de carrière

Les TISF qui le souhaitent peuvent entamer la formation préparant au diplôme d’État de Moniteur-Éducateur en bénéficiant de dispense de 2 des 4 domaines de formation.

Ils peuvent aussi accéder à la formation d’assistant de service social de niveau 6 ou à des études universitaires.

Les épreuves

Une épreuve d’admissibilité

L’épreuve écrite d’admissibilité, d’une durée de 2h30, est destinée à vérifier le niveau de culture générale et les aptitudes à l’expression écrite des candidats.

Type d’épreuve : exercices autour d’un ou plusieurs textes courts centrés sur un même thème (définir le vocabulaire, dégager les idées principales, synthétiser).

Sont dispensés de l’épreuve d’admissibilité, les candidats justifiant de l’un des diplômes suivants :

  • Baccalauréat
  • Diplôme, certificat ou titre homologué ou inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (www.rncp.gouv.fr) au moins au niveau 4

Une épreuve d’admission

Un entretien oral permettant d’apprécier l’aptitude et la motivation du candidat.

Inscription

Avant de vous inscrire aux épreuves d’admission, vous devez obligatoirement prendre connaissance du calendrier des épreuves disponible dans la rubrique « Le calendrier » et du règlement d’admission disponible dans Téléchargements.

Procédure d’inscription aux épreuves d’admission sur notre site internet

  • Si vous avez déjà un compte, vous pouvez y accéder en cliquant sur l’icône accessible dans la barre d’outils.
  • Si vous n’avez pas de compte, créez le en cliquant sur l’onglet « S’inscrire »
    Assurez-vous d’indiquer un email valide, il sera votre identifiant.
    Une fois votre compté créé, vous recevrez par mail un mot de passe
    Votre statut, à cette étape de votre inscription, sera « Préinscrit (dossier en attente) ». Pour information : un seul compte est nécessaire si vous souhaitez vous inscrire à plusieurs admissions.
  • Complétez votre dossier de candidature.
    Dans votre compte, remplissez le formulaire d’inscription et téléversez les pièces demandées :
    • un curriculum vitae (CV)
    • un questionnaire de motivation dans lequel le candidat répondra aux trois questions suivantes :
    Q1) Quelles expériences acquises ou éléments observés dans des situations de vie diverses (scolaire, étudiante,
    bénévole, militante, professionnelle, etc) vous amènent à choisir ce métier ? (argumentez).
    Q2) Au regard de votre réponse à la question 1, qu’attendez-vous de la formation ? Comment et en quoi pensezvous que votre parcours de formation va concourir à ce que vous deveniez un « professionnel » ?
    Q3) Comment envisagez-vous l’organisation matérielle de votre formation ?
  • Effectuez le paiement en ligne de l’épreuve orale d’admission
    Une fois le paiement effectué, vous recevrez par mail un ticket de confirmation de paiement.
    Votre statut sera « Préinscrit (dossier en attente – paiement)
  • Validation de votre inscription
    Votre inscription sera validée à la réception de votre dossier de candidature, accompagné des différentes pièces justificatives, et après le règlement de l’épreuve orale.
    Votre statut sera « Candidat – dossier complet ».

En cliquant sur l’icône , vous pourrez accéder à votre compte et en suivre l’évolution.

Pré-requis pour entrer en formation

Aucun diplôme n’est exigé pour accéder à la formation.

Vous devez réussir les épreuves d’admission.

Une épreuve d’admissibilité

L’épreuve écrite d’admissibilité, d’une durée de 2h30, est destinée à vérifier le niveau de culture générale et les aptitudes à l’expression écrite des candidats.

Type d’épreuve : exercices autour d’un ou plusieurs textes courts centrés sur un même thème (définir le vocabulaire, dégager les idées principales, synthétiser).

Sont dispensés de l’épreuve d’admissibilité, les candidats justifiant de l’un des diplômes suivants :

  • Baccalauréat
  • Diplôme, certificat ou titre homologué ou inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (www.rncp.gouv.fr) au moins au niveau IV

Une épreuve d’admission

Un entretien oral permettant d’apprécier l’aptitude et la motivation du candidat.

Durée et organisation de la formation

Durée de la formation

2 ans : de septembre à juin n+1.

Rentrée tous les deux ans (les années paires).

  • 950 heures en centre de formation
  • 1 155 heures en stage (4 stages soit 33 semaines)

Pour les personnes en situation d’emploi ou en apprentissage, un seul stage de 280 heures (soit 8 semaines) est à effectuer hors employeur.

Objectifs de la formation

  • Savoir effectuer des interventions préventives, éducatives et réparatrices visant à favoriser l’autonomie et l’intégration des personnes dans leur environnement
  • Maitriser les techniques d’activités en lien avec la vie quotidienne
  • Savoir aider les personnes et les familles à la gestion de la vie quotidienne
  • Savoir soutenir la fonction parentale
  • Savoir prévenir les risques de maltraitance et favoriser les situations de bientraitance

Contenus de la formation

La formation est organisée autour de six domaines de formation (DF).

DF 1 : Conduite du projet d’aide à la personne (270 h)

  • Cadre institutionnel et juridique des politiques et dispositifs d’aide et d’action
  • Droits et devoirs des usagers et des professionnels
  • Méthodologie de projet
  • Méthodologie de l’intervention
  • Développement de la personne à travers ses différentes dimensions : physiologiques, psychologiques, économiques et culturelles

DF 2 : Communication professionnelle et travail en réseau (100 h)

  • Travail en partenariat et en réseau
  • Transmission de l’information

DF 3 : Réalisation des actes de la vie quotidienne (150 h)

  • Aspects techniques de la vie quotidienne

DF 4 : Transmission des savoirs et techniques nécessaires à l’autonomie des personnes dans leur vie quotidienne (150 h)

  • Accompagnement à la vie quotidienne
  • Aspects psychologiques sociaux et culturels de la vie quotidienne
  • Gestion du budget
  • Psychopédagogie

DF 5 : Contribution au développement de la dynamique familiale (150 h)

  • La famille

DF 6 : Accompagnement social vers l’insertion (130 h)

  • Facteurs socio-économiques, psychologiques et culturels de l’exclusion

Dispenses et allègements de formation

Les candidats à la formation menant au diplôme d’État de Technicien de l’Intervention Sociale et Familiale peuvent être dispensés ou allégés d’une partie de la formation s’ils justifient :

  • du diplôme d’État de Moniteur Éducateur
  • du baccalauréat professionnel Services de Proximité et Vie Locale
  • du baccalauréat professionnel Services en Milieu rural
  • du BEATEP spécialité activité sociale et vie locale ou BPJEPS Animation Sociale
  • du diplôme d’État d’Auxiliaire de Vie Sociale ou mention complémentaire Aide à Domicile
  • du diplôme d’État d’Assistant Familial
  • du diplôme d’État d’Aide Médico-Psychologique
  • du diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social
  • du titre professionnel Assistant de Vie

Modalités pédagogiques

  • Apports théoriques
  • Travaux dirigés
  • Mises en situation
  • Échanges sur les pratiques professionnelles
  • Échanges de savoirs
  • Suivi individuel du parcours en alternance
  • Travail en groupes restreints
  • Apprentissage mixte
  • Accompagnement aux écrits
  • Pratiques de médiations éducatives.

Modalités de validation et de certification

La validation comprend des épreuves organisées par la DREETS (Direction Régionale de l’Économie, de l’Emploi, du Travail et de la Solidarité) et des épreuves ou évaluations organisées en cours de formation.

  • DC1 : Conduite du projet d’aide à la personne
    Soutenance orale à partir d’un écrit « Dossier de Pratiques Professionnelles » élaboré par le candidat et relatif à la conduite d’un projet d’aide à la personne mené sur le terrain professionnel
  • DC2 : Communication professionnelle et travail en réseau
    Une épreuve orale à partir d’une étude de situation
  • DC3 : Réalisation des actes de la vie quotidienne
    Validation des Premiers Secours Civiques / Contrôle de connaissances / Validation de techniques
  • DC4 : Transmission des savoirs et des techniques nécessaires à l’autonomie des personnes dans leur vie quotidienne
    Une épreuve orale permettant, à partir d’une situation de la vie quotidienne, d’analyser les enjeux et les moyens de l’action éducative
  • DC5 : Contribution au développement de la dynamique familiale
    Une épreuve écrite sur table, à partir d’une étude de situation en rapport avec l’enfance ou la famille
  • DFC6 : Accompagnement social vers l’insertion
    Une épreuve écrite sur table, à partir d’une étude de situation, relative à l’accompagnement social vers l’insertion.

Pour obtenir le diplôme d’État, chaque domaine de certification doit être validé par une note d’au moins 10 sur 20.

Cependant, dans le cadre de la formation tout au long de la vie, l’étudiant a la possibilité de valider 1 ou plusieurs domaine(s) de certification correspondant à 1 ou plusieurs domaine(s) de compétences.

Évolution de carrière

Les moniteurs éducateurs qui le souhaitent peuvent entamer une autre formation du secteur social en bénéficiant d’allègements de formation. Ainsi, les titulaires du DEME peuvent bénéficier d’allègements de formation et de la dispense de 3 domaines de formation sur 6 ainsi que des épreuves de certification correspondantes pour la formation préparant au DETISF.

Frais d’admission

Ecrit : 53 €

Oral : 158 €

Frais de scolarité annuels

Uniquement pour les étudiants en formation initiale.

390 €

Coût de la formation

Le coût total de la formation : en attente.

Le financement de la formation

C’est votre statut à l’entrée en formation qui déterminera la modalité de financement de votre formation.

Pour savoir qui finance votre formation consultez les règles de financement des formations sociales. Le document est accessible dans la rubrique Téléchargements.

Retrouvez + D’INFOS sur le site du Conseil Régional de Normandie.

Vous avez besoin d’informations complémentaires sur les différentes possibilités de financement de la formation professionnelle ?

Pour vous aider dans vos démarches de recherche de financement, nous mettons à votre disposition le guide de Transition, un document regroupant l’ensemble des dispositifs existants de financement en vigueur depuis le 1er janvier 2019. Document accessible dans la rubrique Téléchargements

Ouverture des inscriptions

13 octobre 2022

Clôture des inscriptions

25 mars 2022

Date limite de retour du dossier de candidature

25 mars 2022

Épreuve écrite

5 mai 2022

Épreuve orale

Du 15 au 17 juin 2022

Rentrée

En septembre 2022

Technicien de l’Intervention Sociale et Familiale

100%
promotion 2020

78%
Taux d’insertion à 6 mois

  • 2 ans de formation
  • 950 heures en centre de formation
  • 1 155 heures en stage

Rentrée : en septembre

Lieu : Hérouville Saint-Clair (14)

Nombre de places :
15 sous statut formation initiale
Autres statuts, nous consulter

logo-qualiopi

Retrouvez le métier en vidéo !

Antoine Hamon – Responsable de formation